DEVENIR MÉCÈNE

CONSERVATEUR DU MUSÉE JACQUEMART-ANDRÉ

Emploi - 6 juillet 2021

Référence du site « place de l’emploi public » : 2021-656178 CONSERVATEUR DU MUSEE JACQUEMART-ANDRE (PARIS)

Date de rédaction de l’offre d’emploi : 5 juillet 2021

 POSTE :  CONSERVATEUR DU MUSEE JACQUEMART-ANDRE
 RECRUTEUR : INSTITUT DE FRANCE
 SERVICE :  FONDATION JACQUEMART-ANDRE
 DATE LIMITE DE CANDIDATURE : 15 septembre 2021
 DATE DE PRISE DE POSTE SOUHAITÉE : 1er janvier 2022
 DOMAINE FONCTIONNEL DU POSTE : conservation du patrimoine

 CATEGORIE DU POSTE :  A+
LOCALISATION : Musée Jacquemart-André – 158 Boulevard Haussmann – 75 008 Paris
A PROPOS DE L’INSTITUT DE FRANCE

Depuis 1795, l’Institut de France propose aux cinq académies (française, inscriptions et belles-lettres, sciences, beaux-arts, sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour travailler au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions. Il est également le gardien d’un important patrimoine, à commencer par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques, et de nombreuses demeures et collections (le château de Chantilly, le musée Jacquemart-André, la villa Kérylos …)

L’Institut de France et les cinq académies accueillent de nombreuses personnalités comme le Président de la République, des membres du gouvernement, des personnalités françaises, des chefs d’état et personnalités étrangères et enfin les membres de l’Institut pour leur séance hebdomadaire.

L’Institut de France reçoit également des libéralités (dons et legs) et dans ce cadre, abrite de nombreuses fondations et fondations-musées.

Pour de plus amples informations : https://www.institutdefrance.fr/

A PROPOS DU MUSÉE

L’Hôtel particulier abritant le musée Jacquemart-André, situé au 158 boulevard Haussmann, a été construit sur les ordres de Monsieur Edouard André, héritier de l’une des plus grandes fortunes du Second empire, entre 1869 et 1876. En 1881, il épouse Nélie Jacquemart, une artiste peintre. Grands amateurs d’art, le couple a sillonné le monde pour acquérir des chefs d’œuvres (peinture, sculpture, mobilier, faïence…). A la mort de son époux en 1894, Nélie Jacquemart-André continue d’accumuler des œuvres d’art des primitifs italiens, et acquiert aussi une autre demeure à quelques kilomètres de Paris, dans l’Oise, l’ancienne abbaye de Chaalis. Avant de mourir, Nélie décide de léguer ses propriétés immobilières et sa fortune, à l’Institut de France, avec le dessein que ces deux demeures deviennent des musées.

LE CONTEXTE

Le musée Jacquemart-André est géré depuis 1997 par la société privée Culturespaces qui assure une délégation de gestion jusqu’en juillet 2023. L’ensemble des personnels sont des contractuels de droit privé à l’exception de deux agents de l’Institut de France composant l’équipe de conservation (un conservateur en chef et une attachée de conservation, agent contractuel).

L’Institut de France a d’importants projets et compte engager une réflexion à partir de septembre 2021 sur la création d’un nouveau service « Patrimoine et collections » qui deviendrait, à terme, une « centrale de services dédiée aux musées et aux activités domaniales » de l’Institut de France. Ce service serait exclusivement dédié à la gestion et valorisation des musées rassemblant des fonctions-supports mutualisées. Cette nouvelle structure serait chargée d’assurer, avec un directeur à sa tête :

  1. Le marketing et développement : communication, observatoire des publics/expérience de visite et qualité, édition et iconographie, concessions commerciales et services au public, librairie-boutique, développement commercial, …
  2. L’offre culturelle: animation de la réflexion autour d’initiatives communes aux musées de l’Institut de France, développement du label « musées de l’Institut de France », soutien à la production et au montage d’expositions, régie, médiation culturelle, …
  3. Les mécénats et partenariats
  4. La gestion administrative et financière, en lien avec les services dédiés de l’Institut: achats et marchés, contrôle de gestion, agence comptable/régisseur, RH et recrutement, travaux/maîtrise d’ouvrage, gouvernance des fondations…

C’est dans ce contexte de changements importants, de l’internalisation et la professionnalisation de la gestion des musées de l’Institut de France  et de la mise en valeur de l’ensemble de son patrimoine muséal que le/la conservateur du musée Jacquemart-André sera recruté à compter du 1er janvier 2022.

Par ailleurs, pour le Musée Jacquemart-André, souhaite entreprendre un vaste programme de travaux (dont la restauration du fumoir et la réfection des réserves).


DESCRIPTION DU POSTE

Le/la conservateur du musée Jacquemart André doit être un professionnel de talent, conservateur-directeur de musée de formation et d’expérience, historien d’art, disposant d’une forte exposition internationale, ayant l’expérience des prêts à l‘international, du montage d’expositions temporaires ambitieuses et réussies, en lien avec ses homologues des grands musées français et étrangers.

En charge des collections permanentes, il/elle devra être soucieux de définir une programmation culturelle valorisante pour celles-ci, notamment à travers des expositions temporaires permettant de mieux faire émerger la personnalité du musée et de le positionner ainsi plus clairement sur la carte encombrée des établissements culturels en concurrence à Paris et en France.
Il/elle apporte son soutien à la conservatrice des collections de l’Institut de France en charge notamment des collections du Domaine de Challis-Fondation Jacquemart-André. 
Il/ellel sera appelé à contribuer à développer la « marque » de l’Institut et pourra apporter un rôle d’appui aux fondations-musées de moindre envergure, ne disposant pas de conservateur dédié, participer à une réflexion sur leur programmation culturelle.

Placé(e) sous l’autorité du chancelier de l’Institut de France, et, par délégation, du directeur des services, aux côtés du conservateur de la Fondation Jacquemart-André, membre de l’Institut, le/la conservateurdu Musée Jacquemart-André a pour mission, en liens étroits avec le directeur d’exploitation du musée et le support des services de l’Institut de France :

  • La définition et la mise en œuvre de la programmation culturelle du musée : exposition temporaires, valorisations des collections permanentes ;
  • Le fonctionnement du conseil scientifique auprès du directeur des services de l’Institut et de l’administrateur du Musée Jacquemart-André
  • L’animation du conseil scientifique, du suivi et du contrôle des opérations et du suivi de restauration d’objets et d’œuvres au Musée Jacquemart-André et suivant nécessités, de collaborer avec la Conservatrice des Collections de l’institut de France ou avec les différents conservateurs, agents de l’Institut de France ou des académies.
  • Les actions de valorisation du patrimoine, publications, et appellations pour le musée Jacquemart-André et plus largement pour l’Institut.
  • Les éventuels échanges avec les CRMH pour les objets protégés au titre des monuments historiques ;
  • la valorisation des projets de conservation et de restauration ;
  • Les échanges avec les métiers de la restauration du patrimoine.

 

Il/Elle aura plus particulièrement en charge :

  • La définition et mise en œuvre de la programmation culturelle
  • La responsabilité fonctionnelle et scientifique des collections du musée Jacquemart-André,
  • La responsabilité hiérarchique directe de l’attachée de conservation,
  • La formation et le suivi de stagiaires le cas échéant,
  • Le suivi des travaux de conservation et de restauration des objets mobiliers du musée,
  • Les chantiers des collections ;
  • La supervision des budgets alloués aux activités de conservation ;
  • La supervision des mouvements d’œuvres et convoiements ;
  • L’inventaire et le récolement des collections avec l’encadrement et le suivi de la base de données du musée ;
  • La création et le suivi des plans de sauvegarde des œuvres, incluant le suivi des opérations et tests de sécurité avec les partenaires ;
  • La supervision du suivi et des mises à jour des dossiers d’œuvres et des cartels.
  • L’étude et le suivi de projets de protection au titre des monuments historiques ou d’appellation musées de France, en collaboration avec les différents conservateurs de l’Institut de France ;
  • La rédaction et la mise en œuvre d’un projet scientifique et culturel (PSC), document stratégique pluriannuel pour le musée Jacquemart-André.
  • La stratégie de diffusion des connaissances autour des collections.

Environnement professionnel

Relations hiérarchiques : directeur des services administratifs de l’Institut de France.

Relations fonctionnelles : Liaison avec l’ensemble du service administratif, notamment  du service Patrimoine et travaux. Liaisons avec les administrateurs de sites, conservateurs de sites et en particulier la conservatrice des collections de l’InstitutEncadrement des activités scientifiques de l’attachée de conservation, en collaboration avec l’administrateur général du musée Jacquemart-André.

 

Compétences principales mises en œuvre

Compétences techniques :

  • Connaissance de la législation et des règlementations relatives aux monuments historiques
  • Connaissances techniques en matière de protection, conservation et restauration du patrimoine
  • Connaissances de la fonction publique et des marchés publics
  • Connaissance des règles budgétaires et comptables publiques
  • Connaissance de la législation et des réglementations relatives aux musées de France
  • Connaissances transversales sur de larges problématiques de valorisation du patrimoine : aménagements et décoration, restauration du patrimoine architectural, signalétique et cartels d’expositions, exploitation touristique dans un monument historique (librairie-boutique, restaurant…)
  • Expérience dans le privé valorisée pour une bonne connaissance de l’écosystème patrimonial
  • Expérience dans le domaine des monuments historiques ou en DRAC / CRMH valorisée pour une approche éclairée d’une demeure de collectionneurs

Savoir-faire :

  • Profil de généraliste en histoire de l’art
  • Grandes connaissances de l’histoire des collections au XIXe siècle
  • Expériences de commissariats d’expositions, de niveau international
  • Grandes connaissances dans le domaine de la conservation et de la restauration du patrimoine
  • Capacité à impulser des projets et à les mettre en œuvre dans le respect des procédures, des délais et des coûts
  • Capacité et goût du travail en équipe
  • Capacité à rendre compte (au supérieur hiérarchique et aux divers interlocuteurs)
  • Qualités rédactionnelles (scientifiques et administratives)
  • Sens de l’anticipation et de la prospection

Savoir-être (compétences comportementales) :

  • Capacité à diriger des équipes, expériences d’encadrement
  • Sens de l’analyse
  • Qualités relationnelles
  • Capacité à être force de propositions et à prendre des initiatives
  • Dynamisme et proactivité indispensable
  • Capacités aux négociations de hauts niveaux
  • Autonomie
  • Capacité à travailler avec l’ensemble des personnes ressources

Informations complémentaires :

  • Permis de conduire apprécié
  • Maîtrise de 1 ou 2 langues étrangères serait un plus pour la valorisation scientifique

CONDITIONS PARTICULIERES

Contrat de détachement pour des fonctionnaires titulaires issus du corps des conservateurs du patrimoine.

Ce recrutement s’adresse en priorité aux conservateurs détenant au moins le grade de « conservateur en chef » du corps des conservateurs du patrimoine.

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

 Important : ne pas mettre en ligne votre candidature directement sur la plate-forme du site « place de l’emploi public » ni sur aucune plate-forme de recrutement. Votre candidature ne sera pas examinée si elle est déposée sur une plate-forme sur internet.

Adresser votre dossier de candidature à Monsieur le directeur des services par voie électronique à l’adresse david.teillet@institutdefrance.fr

Copie : aurore.hillairet@institutdefrance.fr

En mentionnant dans l’objet du message : CANDIDATURE/ CONSERVATEUR DU MUSEE JACQUEMART-ANDRE

Le dossier de candidature est composé des documents suivants (à transmettre en pièces jointes) :

–       CV

–       Lettre de motivation,

–       Diplôme détenu le plus élevé,

–       Dernier compte-rendu d’évaluation, le cas échéant.

–       Une courte présentation (maximum 2 pages) de la dernière réalisation professionnelle

Cela peut

vous intéresser

Retour haut de page