DEVENIR MÉCÈNE

ADMINISTRATEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE DE CHANTILLY (FONDATION D’AUMALE)

Emploi - 6 janvier 2022

Découvrir l’offre d’emploi
Offre d’emploi : ADMINISTRATEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE DE CHANTILLY (H/F)

Date de rédaction de l’offre d’emploi :  6 janvier 2022

 POSTE :  ADMINISTRATEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE DE CHANTILLY (FONDATION D’AUMALE)

 RECRUTEUR : INSTITUT DE FRANCE

 AFFECTATION :  CHATEAU DE CHANTILLY (OISE)

 DATE LIMITE DE CANDIDATURE :   lundi 24 janvier 2022 à minuit

 DATE DE PRISE DE POSTE SOUHAITÉE : dès que possible

DOMAINE FONCTIONNEL DU POSTE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE

CATEGORIE DU POSTE :  A+

 

LOCALISATION : Château de Chantilly – 60 500 Chantilly

 

  1. – ENVIRONNEMENT

 

A PROPOS DE L’INSTITUT DE FRANCE

Depuis 1795, l’Institut de France propose aux cinq académies (Française, Inscriptions et belles-lettres, Sciences, Beaux-arts, Sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour travailler au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions. Il est également le gardien d’un important patrimoine, composé notamment par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques, et de nombreuses demeures et collections (le château de Chantilly, le musée Jacquemart-André, le manoir de Kérazan, la villa Kérylos, …).

 

L’Institut de France et les cinq académies accueillent de nombreuses personnalités comme le Président de la République, protecteur de l’Institut et des Académies, des membres du gouvernement, des personnalités françaises, des chefs d’état et personnalités étrangères et enfin les membres de l’Institut pour leur séance hebdomadaire.

 

L’Institut de France reçoit également des libéralités (dons et legs) et dans ce cadre, abrite de nombreuses fondations et fondations-musées. Pour de plus amples informations : https://www.institutdefrance.fr/

 

A PROPOS DU DOMAINE DE CHANTILLY (FONDATION D’AUMALE)

 

Par donation du 25 octobre 1886, faisant suite à son testament de 1884, Henri d’Orléans, duc d’Aumale, fils du roi Louis-Philippe, a confié le château de Chantilly à l’Institut de France dont il était membre de deux des académies à condition de l’ouvrir au public sous le nom de musée Condé, de ne pas modifier l’architecture intérieure et extérieure du château et des bâtiments annexes ni la présentation des importantes collections qu’il abrite.

Le domaine de Chantilly (fondation d’Aumale) composé du château, du musée Condé, des Grandes Écuries, du parc et du domaine forestier et immobilier, matérialise la donation faite par le duc d’Aumale à l’Institut de France : tous les biens, droits ou ressources sont gérés par l’Institut de France, personne morale de droit public à statut particulier.

Dénuée de personnalité morale propre la fondation d’Aumale est placée sous l’égide de l’Institut de France tout en disposant d’une large latitude de conception et d’action : la décision du 20 janvier 2020 de la commission administrative centrale de l’Institut de France a fixé les modalités d’administration et de gestion du domaine de Chantilly (fondation d’Aumale).

Pour de plus amples informations : https://chateaudechantilly.fr/

 

 En quelques phrases et quelques chiffres, le domaine de Chantilly (fondation d’Aumale) représente :

  • 430 000 visiteurs (en 2019)
  • 125 agents contractuels et 4 fonctionnaires ;
  • Un château du XIXème et son mobilier d’époque, souvenirs intacts du duc d’Aumale ;
  • Le musée Condé : la 2ème collection de peintures anciennes après le Louvre, et la prestigieuse collection de livres renfermant notamment les célèbres « Très Riches Heures du duc de Berry »
  • Des parcs et jardins de 115 hectares (parterres dessinés par Le Nôtre)
  • Un domaine forestier et immobilier considérable (7 800 ha dont 6 300 ha de forêt)
  • Les Grandes écuries et le Musée du Cheval (spectacles équestres réguliers)
  • Des événements et expositions toute l’année

 

A PROPOS DU MUSÉE CONDÉ ET DES COLLECTIONS DU CHÂTEAU DE CHANTILLY

Le musée Condé conserve une exceptionnelle collection de peintures, considérée comme la deuxième en France après le musée du Louvre pour les peintures anciennes du XVe au XIXe siècle. Elle rassemble des noms aussi prestigieux que Raphaël, Fra Angelico, Clouet, Watteau, Poussin, Ingres, Delacroix.

 

Chantilly conserve également un fonds prestigieux de portraits dessinés du XVIe siècle par Jean et François Clouet, provenant de la collection de la reine Catherine de Médicis. La Renaissance italienne est représentée par des œuvres de Raphaël, Parmesan, Primatice, et de l’école de Léonard de Vinci. Pour l’école française, Poussin, Claude Lorrain et Eustache Le Sueur représentent le XVIIe siècle. Le XVIIIe siècle est illustré par des dessins de Watteau, de Jean-Baptiste Oudry, et un fonds de 472 portraits aquarellés de Carmontelle.

 

Le duc d’Aumale s’est aussi intéressé à la photographie : les clichés les plus anciens datent des années 1850. Puis viennent s’ajouter les estampes (environ 2500 pièces) et les nombreux objets d’art : porcelaines, pièces d’orfèvrerie, miniatures, tapisseries, sculptures etc.

 

Enfin, le mobilier de Chantilly comprend des pièces d’origine royale comme la commode du roi Louis XVI à Versailles, un canapé et des chaises de Jacob ayant appartenu à la reine Marie-Antoinette ou le mobilier commandé par Louis XVI pour le château de Saint-Cloud.

 

A PROPOS DES GRANDES ECURIES

 

Immense cathédrale laïque dédiée à la gloire des chevaux et de la chasse, ce magnifique bâtiment classé du XVIIIème siècle abrite une écurie « vivante » (40 équidés de spectacles, 8 écuyères pratiquant la « haute école » et 4 soigneurs), pour des spectacles équestres réguliers (3 créations annuelles, 120 spectacles par an, 60 000 spectateurs). Cette activité s’inscrit dans le cadre conservatoire de l’équitation de tradition française inscrite au patrimoine de l’UNESCO. Le musée dédié au cheval et à l’équitation accueille 150 000 visiteurs grâce aux présentations équestres quotidiennes.

 

A PROPOS DU DOMAINE FORESTIER ET IMMOBILIER

 

Même si la vocation du domaine est de contribuer le plus possible aux ressources financières nécessaires à la conservation et à la valorisation du Château, le patrimoine forestier et immobilier constitue un écosystème économique et territorial différent du Château et des Grandes écuries tournés vers l’activité muséale et l’accueil des visiteurs. Le domaine est immense : 7 800 ha sur 2 régions, 2 départements et 18 communes. Il comprend principalement 6 300 ha de forêt, 1 000 Ha de terres agricoles, l’Hippodrome, un polo, deux golfs, un grand hôtel, dix belles et grandes demeures, 12 constructions classées ou inscrites, des étangs et deux rivières. Le domaine gère près de 250 baux très divers (habitation, commerces, fermages, conventions, avec les services publics, chasse, pêche).

 

La forêt bénéficie du régime forestier et elle est donc gérée avec le concours de l’Office national des Forêts (ONF). Elle connait malheureusement une très grave crise sanitaire provoquée par le réchauffement climatique. 50 000 chênes, soit environ le tiers de la forêt, sont en train de périr. Pour conserver une forêt vivante dans 50 ans, une grande action collective a été lancée il y a 2 ans. Le mouvement « Ensemble sauvons la forêt de Chantilly » rassemble des scientifiques (13 laboratoires et 40 chercheurs), des forestiers publics et privés, des élus, des bénévoles (plus de 140 travaillent régulièrement)

 

  1. – DESCRIPTION DU POSTE

 

Nommé par le chancelier de l’Institut de France, sur proposition du conseil d’administration du domaine de Chantilly, et après avis de la commission administrative centrale de l’Institut de France, l’administrateur général du domaine de Chantilly (fondation d’Aumale) est placé sous l’autorité directe du chancelier.

 

Assisté d’un administrateur général adjoint, il dirige les services du domaine de Chantilly et est chargé d’encadrer et d’assurer la bonne exécution de toutes les missions nécessaires à la vie et au développement du Domaine de Chantilly, dans le respect des charges des donations et legs, tout en maintenant l’équilibre financier.

 

Le domaine de Chantilly (fondation d’Aumale) s’est donné pour objectif de développer la fréquentation du château de Chantilly et du domaine dans son ensemble, d’en faire une destination touristique et culturelle internationale de premier plan, économiquement viable et capable d’assurer la pérennité d’un domaine forestier et immobilier considérable.

 

Avec le soutien des services de l’Institut, l’administrateur général exerce l’entière direction du domaine de Chantilly (fondation d’Aumale) dans toutes ses composantes : un des plus beaux musées de France, un grand centre touristique, des spectacles équestres uniques, un immense domaine forestier et immobilier. Incarnation du Domaine, l’administrateur général doit définir les principes et les contours d’un projet patrimonial et culturel ambitieux.

 

Missions de l’administrateur général :

 

1/ Gestion des personnels en fonction à Chantilly

 

L’administrateur général est chargé d’assurer la gestion d’environ 130 agents (dont une dizaine de chefs de service). Dans ce cadre, il assure les missions suivantes :

 

  • Définir les besoins et l’organisation du domaine de Chantilly en matière de ressources humaines ;
  • Superviser et encadrer les services sous son autorité directe ; animer les réunions des cadres ; impulser un projet de service (sécurité, sureté, direction équestre, conservation et médiation, direction forestière et immobilière) ;  
  • Manager les chefs de service : supervision, élaboration des évaluations annuelles, plan de carrière, plannings et congés
  • Animer le dialogue social avec les représentants au comité technique spécial de Chantilly ;
  • Définir le temps de travail de l’ensemble des agents du domaine en fonction des besoins du domaine (haute et basse saison, jours de fermeture…) ;
  • Assurer la gestion RH de proximité des agents (gestion des plannings, entretien d’évaluation, primes, gestion des absences et congés, faire les demandes de formations et d’habilitations indispensables, assurer la gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences…) ;
  • En cas de nouveau recrutement, pré-sélectionner les candidats et assurer l’entretien de recrutement de 1er niveau et valider le recrutement avec la DRH de l’Institut ;
  • Planifier les formations indispensables ;
  • Assurer de bonnes conditions de travail (prévention des risques, politique à développer en matière d’hygiène et de sécurité en concertation avec la RH de l’Institut de France) ;
  • Echanger de bonnes pratiques RH avec le domaine de Chaalis, le cas échéant.

 

2/ Gestion administrative et financière du château de Chantilly

 

L’administrateur général a la responsabilité d’un domaine dont les activités sont multiples, à la fois muséales et touristiques, immobilières et forestières. En s’appuyant sur l’expérience et les connaissances de l’administrateur général adjoint, ses champs d’intervention sont très variés et impliquent notamment les missions suivantes :

 

Pilotage financier

 

Avec le concours de l’administrateur général adjoint, de l’agent comptable secondaire et du responsable financier, l’administrateur général est chargé de :

 

  • Préparer et suivre le budget (fonctionnement, personnel, investissement) du domaine, en concertation avec la direction des services financiers ;
  • Elaborer et proposer des solutions durables à l’équilibre économique du domaine de Chantilly ;
  • Préparer les documents des conseils d’administration et des commissions ;
  • Assurer le suivi des relations avec les partenaires émetteurs de subventions, œuvrer à créer des conventions pluriannuelles de subventions « monuments historiques », développer des partenariats financiers publics et privés nouveaux ;
  • Assurer la relation avec les prestataires externes et le suivi des conventions de prestation ;
  • Suivre la trésorerie, avec l’agent comptable secondaire ;
  • Suivre les relations avec les organismes bancaires ;
  • Participer au déploiement du contrôle interne comptable et financier en collaboration avec l’agent comptable secondaire ;
  • Suivre les relations avec les partenaires émetteurs de subventions et œuvrer à créer des conventions pluriannuelles de subventions « monuments historiques ».

 

 

 

Mécénat

 

La question du mécénat est structurante afin d’assurer le bon déroulement des projets de restauration, d’acquisition et d’événements et, plus globalement, de l’équilibre financier du Domaine. L’administrateur général aura la responsabilité principale de constituer autour du Domaine une politique active de mécénat propre non seulement à dégager des ressources nouvelles mais capable également de construire des partenariats privés et publics solides et pérennes.

 

A ce jour, le domaine de Chantilly (fondation d’Aumale) peut compter sur deux sociétés d’Amis, très présentes et très actives aux côtés des Conservateurs : « Les Amis du musée Condé » et les « Friends of the Domaine de Chantilly » pour l’international. La forêt bénéficie d’actions ponctuelles et un cercle d’entreprises régionales est très actif.

 

L’administrateur général, avec le concours de la responsable mécénat, aura pour mission prioritaire de :

  • Définir et de conduire la politique stratégique du mécénat ;
  • Prioriser les projets et les actions de prospection à mener en lien avec les responsables concernés ;
  • Être l’Ambassadeur du domaine auprès de potentiels grands mécènes avec mise en œuvre d’une prospection systématique.

Pilotage technique du suivi foncier et des programmes de travaux

 

L’administrateur général veille à l’entretien des bâtiments et à leur conservation conformément aux conditions fixées par la donation du Duc d’Aumale. Il prépare et met en œuvre les décisions et contrats nécessaires.

 

Dans ce cadre, il est notamment chargé des missions suivantes :

 

  • Assurer la sécurité du domaine en général et du musée en particulier (surveillance, gardiennage, assurance, etc…) ;
  • Veiller au maintien de l’intégrité et de la sécurité du Domaine de Chantilly et des éléments qui le compose lors de prises de vues (tournages, séances de photographie…) ;
  • Veiller à l’entretien régulier de tous les éléments qui composent le domaine (parc, bâtiments, collections…) ;
  • Superviser les programmes travaux de restauration des bâtiments, des parcs et des plans d’eau ou de mise en valeur, en collaboration avec des partenaires amenés à intervenir sur le domaine ;
  • Gérer les relations avec les locataires des baux divers (habitation, commerce, forestier, etc.…) ;
  • Assurer la coordination des prestataires extérieurs, le cas échéant ;
  • Mettre en œuvre le schéma directeur d’investissements 2021 – 2025 avec l’architecte en chef des monuments historiques ;
  • Prioriser les besoins en travaux de maintenance sur le Château, Parc, Grandes écuries.
  • Suivre les travaux du château d’ENGHIEN.

 

3/ Développement et impulsion de l’animation culturelle et de l’accueil des publics 

 

En concertation avec le conservateur général du patrimoine à la tête du Musée Condé et de son adjoint, l’administrateur général arrête la planification des expositions et l’organisation des jours et horaires d’ouverture du musée, des tarifs de visite, de l’organisation des visites de groupe, du taux de fréquentation. Ils assurent ainsi :

  • Le développement des actions culturelles et pédagogiques ;
  • L’organisation et le développement d’une politique d’expositions temporaires en lien avec le site, son histoire et son identité propre ;
  • La mise en valeur des espaces et des collections du musée (muséographie, signalétique…) ;
  • L’établissement de liens privilégiés avec les structures culturelles environnantes en vue d’échanges éventuels ou de prêts d’œuvres.

 

L’administrateur général assure :

  • Le développement et la valorisation de la gestion des espaces de réception du domaine (accueil du public, évènements, mariages, etc.) ;
  • La qualité des services et produits proposés au public (boutique, espace de restauration, sanitaires…) ;
  • L’élaboration d’un programme pluriannuel de gestion de concessions et AOT.

L’administrateur général du domaine Chantilly est chargé de l’animation culturelle et de l’accueil des publics. Il doit poursuivre et développer la politique d’accueil des publics, les actions culturelles et évènementielles déjà mises en place.

 

Dans ce cadre, il est chargé de :

  • Coordonner le déploiement du programme de développement et de valorisation des espaces et équipements définis pour le domaine, dans le respect des règles administratives en vigueur, en lien avec les services de l’Institut et les prestataires retenus ;
  • Organiser et développer les activités d’accueil des différents types de publics de visiteurs : particuliers, groupes, scolaires, animations et visites à thèmes, salons, etc. ;
  • Poursuivre et développer la promotion du domaine auprès du plus large public par tous les moyens possibles ;
  • Mettre en pratique les stratégies de communication définies en concertation avec le service communication de l’Institut,
  • Développer des projets en lien avec le tourisme culturel régional ;
  • Poursuivre et développer les manifestations occasionnelles en lien avec les partenaires qui leur sont associés (Journées de la Rose, spectacle équestre, journées européennes du patrimoine, etc.) ;
  • Maintenir et développer les partenariats en cours liés à l’accueil des publics et à l’organisation des événements ;
  • Poursuivre et développer la vocation réceptive du lieu, les séminaires d’entreprises en particulier ;
  • Rechercher des financements publics et privés (subventions, mécénats, partenariats etc.) pour tous les types de projet le nécessitant ;
  • Représenter le domaine de Chantilly et l’Institut de France dans les relations avec les collectivités locales, offices du tourisme locaux et autres partenaires publics et privés.

 

4/ Gestion du domaine forestier et immobilier

 

En s’appuyant sur l’expérience et les connaissances de la directrice du domaine forestier et immobilier, l’administrateur général conduit la gestion de la forêt, en liaison avec l’Office national des forêts (ONF).

 

Dans ce cadre, ses missions consistent notamment à : 

  • Préparer le plan d’aménagement et surveiller sa bonne exécution ;
  • Approuver annuellement le programme de travaux et de coupes de bois ;
  • Prendre les mesures relatives à l’utilisation du domaine forestier ;
  • Organiser, suivre et contrôler la chasse. Il s’agit d’une responsabilité exigeante : plus de 500 chasseurs à gérer et un plan de chasse annuel d’un millier d’animaux (cervidés, chevreuils, sangliers). L’administrateur général approuve le plan de chasse, les baux de chasse, et leur adjudication. Il s’assure que les nouvelles pratiques de chasse – nécessaires au sauvetage de la forêt – sont progressivement mises en œuvre ;
  • Animer le mouvement « Ensemble sauvons la forêt de Chantilly » et en valider les actions et orientations.

 

 

5/ Relations avec l’Institut de France et échanges des bonnes pratiques avec les fondations de l’Institut de France

 

L’administrateur général reçoit du chancelier des délégations de compétence et de signature.

 

Il travaille avec les services de l’Institut de France, sur lesquels il peut s’appuyer, tant en termes de gestion du personnel, de sécurité des bâtiments, programmation des travaux, pilotage financier des relations avec les partenaires, opérations de communication, élaboration des marchés et appels d’offre.

 

Il peut s’adresser directement aux directeurs et chefs de service de l’Institut de France en tant que de besoin.

 

Il joue un rôle d’alerte sur tout problème nécessitant l’intervention des services de l’Institut de France.

 

Il informe régulièrement le directeur des services administratifs de l’Institut de France de la mise en œuvre des décisions prises au conseil d’administration du Domaine de Chantilly, et il rend compte à la commission administrative centrale (CAC) de l’Institut du suivi de la gestion du domaine de Chantilly selon les procédures et outils de suivi mis en place.

 

 

III.- COMPETENCES REQUISES – PROFIL RECHERCHÉ :

 

Connaissances

 

– Diplôme d’études supérieures avec management, encadrement et administration générale (ENA, Sciences po, école de commerce, de gestion ou de management, master de politique et développement culturels et/ou expérience professionnelle avérée d’au moins dix ans dans des domaines comparables de gestion de projets) ;

– De bonnes connaissances de la gestion d’un domaine patrimonial ou culturel seraient appréciées ;

– Excellentes capacités d’analyses juridiques et financières ;

– Des connaissances en histoire et histoire de l’Art seraient appréciées ;

– Maitrise des outils informatiques courants (Word, Excel, messagerie électronique, internet) ;

– Excellente maîtrise de la gestion budgétaire, maîtrise et optimisation des coûts ;

– Forte capacité à développer du mécénat ;

– La maîtrise de l’anglais est indispensable.

 

Savoir-faire

 

– Compréhension de l’environnement juridique, institutionnel et culturel spécifiques du Domaine ;

– Excellente capacité à impulser de nouveaux projets dans des domaines très polyvalents et aux enjeux financiers et administratifs importants (RH, sécurité, travaux, investissements, développement de la politique culturelle et de l’évènementiel …) ;

– Forte capacité à identifier les priorités de gestion ;

– Excellente capacité à diriger une équipe ;

– Capacité à être force de propositions et à prendre des initiatives ; 

– Capacité de synthèse et de rédaction ;

– Capacité à restituer et à aider l’Institut de France à la prise de décision ; 

– Compréhension des enjeux juridiques ;

– Capacité à gérer des priorités stratégiques et à définir une politique de gestion à moyen terme ;

– Forte capacité à travailler sur des sujets complexes et très variés ;

– Capacité d’autonomie ;

– Capacité à travailler en concertation avec les services de l’Institut de France.

 

Savoir-être

 

– Excellente aisance relationnelle rédactionnelle et managériale, capacité de rayonnement ;

– Aptitude à rendre compte ;

– Rigueur, disponibilité, dynamisme ; 

– Sens de la discrétion, de la confidentialité, de la déontologie ;

– Maîtrise de soi et exemplarité ;

– Disponibilité.

 

 

Conditions particulières

  • Poste situé dans l’Oise (60) ;
  • Permis B indispensable
  • Nombreuses obligations (évènements, inaugurations, visites protocolaires, réunions …)
  • L’incarnation et direction du domaine de Chantilly requièrent une très grande disponibilité et des sujétions importantes.

…) imposent

Avantages en nature

  • Logement de fonction pour nécessite absolue de service (logement sur place requis)
  • Véhicule de fonction

 

Contrat :

Pour un fonctionnaire : contrat de détachement d’un an, renouvelable (garantie de la situation administrative, statutaire et financière) ;

Pour un agent non titulaire (contractuel) : contrat de trois ans, période d’essai de trois mois, renouvelable une fois.

 

Modalités de sélection :

.La sélection du candidat se fera en deux temps :

–        1er temps : pré-sélection selon les profils et les aptitudes des candidats ;

–        2ème temps : recrutement du candidat qui aura présenté le meilleur projet de développement (voir dossier de candidature) à l’occasion d’une audition devant un comité de sélection.

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

Informations complémentaires :

Date limite de candidature fixée le 24 janvier à minuit. Aucune candidature ne sera examinée après cette date.

 Adresser le dossier de candidature à Pascale LANOT, directeur des services administratifs par intérim de l’Institut de France, par voie électronique à l’adresse pascale.lanot@institutdefrance.fr

Copie à aurore.hillairet@institutdefrance.fr

 

En mentionnant dans l’objet du message : CANDIDATURE / CHANTILLY- ADMINISTRATEUR GENERAL

Le dossier de candidature est composé des documents suivants à transmettre en pièces jointes).

–      un CV ;

–      le dernier diplôme obtenu ;

–      une lettre de motivation ainsi qu’un projet de développement à présenter à un jury ;

–      les deux derniers comptes rendus d’évaluation ;

–      une courte présentation (maximum 2 pages) de la dernière réalisation professionnelle.

Retour haut de page