DEVENIR MÉCÈNE

INSTITUT DE FRANCE – RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT (H/F)

Emploi - 25 juillet 2022

Poste : RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT (H/F)

 Recruteur : INSTITUT DE FRANCE

Affectation : DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS – SERVICE DU MECENAT ET DU DEVELOPPEMENT

 

Date limite de candidature : 1er octobre 2022

Date de prise de poste : 15 octobre 2022

 

Domaine fonctionnel du poste : GESTION DE PROJETS DE DEVELOPPEMENT

Catégorie du poste : A

 Localisation : 23 quai Conti – 75 006 PARIS

 

À PROPOS DE L’INSTITUT DE FRANCE

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission de proposer aux cinq académies qui y travaillent (Académie française, Académie des inscriptions et belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts, Académie des sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour remplir leur mission de perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif.

Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions. Placé sous la protection du président de la République, il est également le gardien d’un important patrimoine, à commencer par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques dont la bibliothèque Mazarine, ou encore de nombreuses demeures et collections qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle. Parmi elles se trouvent le château de Chantilly, le domaine de Chaalis, le musée Jacquemart-André, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos. Outre les membres de l’Institut qui se rendent au Palais pour leur séance hebdomadaire, l’Institut de France et les cinq académies reçoivent tout au long de l’année, au cours des événements qu’ils organisent ou accueillent, de nombreuses personnalités françaises ou étrangères comme le président de la République, des membres du gouvernement, des personnalités françaises, des chefs d’État et personnalités étrangères. Pour de plus amples informations : https://www.institutdefrance.fr/

 

 

 

 

CONTEXTE

L’Institut de France est l’un des opérateurs culturels majeurs dans le secteur des monuments et des musées ouverts au public, à Paris et en régions avec des fondations-musées dont il faut assurer le développement.

 

Par ailleurs, l’Institut de France reçoit régulièrement des libéralités (dons et legs) et dans ce cadre, dispose de nombreuses fondations abritées. Par ailleurs, l’Institut de France est un mécène et remet près de 23 millions d’euros sous forme de prix, bourses et subventions à travers l’action de ses fondations abritées, créées à l’initiative de particuliers ou d’entreprises. Environ 80 d’entre elles sont dotées de conseils d’administration et sont suivies par des chargés de fondations. Des académiciens, choisis en fonction de leur domaine d’expertise, siègent au sein de ces conseils pour statuer sur les actions à soutenir dans le plus grand respect de la volonté des fondateurs.

 

Enfin, par le biais des fondations qu’il abrite, créées dans le cadre de dons et legs reçus depuis la fin du XIXe siècle du fait de la volonté de fondateurs souhaitant assurer la pérennité de leur patrimoine et l’ouverture de leurs biens et collections au public, l’Institut de France est propriétaire de sites de renommées et envergures différentes, disposant d’œuvres d’art ou de collections muséales à valoriser. Depuis les années 1990, différents modes de gestion ont été déployés dans ces sites aujourd’hui gérés pour certains dans le cadre d’un contrat de concession (musée Jacquemart-André à Paris, château de Langeais, Villa Kérylos) ou bien de manière directe par l’Institut dont les différents services collaborent avec les administrateurs et conservateurs de sites et leurs équipes.

 

Les fondations-musées de l’Institut de France :

En gestion directe :

  • Fondation d’Aumale : château de Chantilly (Oise)
  • Fondation Jacquemart-André : Domaine de Chaalis (Oise)
  • Fondation Joseph-Georges Astor : Manoir de Kerazan (Finistère)
  • Fondation Dosne-Thiers : Hôtel Dosne-Thiers à Paris
  • Fondation Simone et Cino Del Duca (Hôtel Pereire) à Paris

 

En gestion déléguée :

  • Fondation Jacquemart-André : musée Jacquemart-André à Paris
  • Fondation Edmond de Rothschild : Maison de l’Institut de France à Londres
  • Fondation Jacques Siegfried : château de Langeais en Val de Loire
  • Fondation Théodore Reinach : Villa Kérylos dans les Alpes-Maritimes

A cela s’ajoute la gestion du palais de Conti, propriété de l’Etat, dont l’Institut est affectataire et qui connaît une ouverture croissante au public. Il abrite en particulier la librairie « Les Immortels » et un auditorium de 350 places.

 

La création du service mécénat et développement s’inscrit dans une politique de développement de projets pour les fondations existantes et également d’une recherche de mécènes et philanthropes disposés à soutenir le rayonnement des arts, des lettres et des sciences.

 

Son but est à la fois d’accroître les fonds des fondations existantes et surtout, à titre prioritaire, de doter l’Institut de France des capacités de financement des travaux de grande ampleur à réaliser sur l’ensemble de ses sites. Il ne s’agit donc pas de créer de nouvelles fondations, alors même que leur nombre a été divisé par deux à l’Institut.

 

A PROPOS DU SERVICE

Pour assurer ses missions administratives, l’Institut de France s’appuie sur environ 130 personnes.  La direction des services administratifs (DSA) assure le fonctionnement général du Palais (ensemble architectural du 17 au 25, quai Conti, ainsi que le 1, quai de Seine) où cohabitent l’Institut et les cinq académies.

Pour cela, la DSA s’appuie sur 4 services de fonctions-support : Service des affaires juridiques et des archives, Service des ressources humaines, Service des systèmes d’information, Service intérieur (affaires générales, poste central de sécurité). La DSA est chargée des grandes missions de l’Institut, au service des 5 académies  : « perpétuer, soutenir et éclairer » et s’appuie sur 6 services  : Service des monuments et des collections ; Service du mécénat et du développement ; Service des fondations ; Service de la communication et des relations publiques ; Service culturel et Service de la valorisation du patrimoine.

 

Le service mécénat et développement, créé en 2022, assure la politique de recherche de mécènes et du développement des sites  :

  • Dans le cadre de la politique d’ouverture et dans le prolongement de ses missions notamment le développement de la philanthropie et du mécénat, l’Institut de France souhaite accueillir des mécènes, tournés prioritairement vers la conservation du patrimoine et le soutien à des chantiers de réhabilitation ;
  • Le mécénat implique, en rapport, une gestion optimisée des sites, ce qui nécessite d’assurer leur développement, qu’ils soient gérés de façon déléguée ou directe. Le développement répond donc à un objectif d’optimisation économique et financière de nos sites. Il s’agit aussi de développer – en lien avec le service culturel – l’offre qui pourra être délivrée aux mécènes en contrepartie de leur aide financière.

En conséquence, ce service comprend trois agents : le chef du service, le responsable du mécénat et le responsable du développement.

 

DESCRIPTION DU POSTE

Le responsable du développement relève de la responsabilité hiérarchique et fonctionnelle du chef du service mécénat et développement. Il travaille en étroite collaboration avec le responsable du mécénat notamment dans le cadre de la définition de la stratégie de mécénat de l’Institut de France.

 

Le responsable du développement est amené à être sollicité sur tous les sujets de développement de l’Institut de France, et travaillera donc en étroite collaboration, selon les projets et besoins, avec les différents services. Il doit œuvrer au développement des sites existants.

 

Concernant les sites gérés directement par l’Institut de France, cette mission est réalisée en lien avec les administrateurs et les équipes des sites ainsi qu’avec les équipes de la DSA. Cela implique :

 

  • La proposition au DSA et aux administrateurs des sites de projets de développement culturel et évènementiel pour renforcer l’équilibre financier et économique de leur gestion, pour les valoriser, et développer leur notoriété et leur fréquentation. Au plan intellectuel, cela peut s’appuyer sur des études préliminaires de faisabilité des projets de développement ou des projets d’ampleur des différents sites et du palais (notamment des études de marché).

 

Cela implique aussi, au plan pratique, un appui et aide aux sites gérés en direct et au palais dans le cadre de projets de valorisation et d’optimisation (ex. développement des boutiques, de la librairie). Cela implique enfin un accompagnement des sites gérés en direct et du palais dans la réalisation et la mise en place de plans de développement et de projets de valorisation touristique

 

  • L’identification de partenaires publics ou privés pertinents pour le développement et la représentation de l’Institut de France et des sites en question auprès de ces partenaires lorsque cela est pertinent (e.g. représentation à Paris lorsqu’il s’agit de sites en région).

Concernant les sites gérés de façon déléguée, cette mission est réalisée en lien avec les équipes de la DSA et avec l’agent chargé des fondations-musées de l’Institut. Cela implique :

 

  • L’analyse approfondie de l’équilibre économique et financier des contrats de concessions afin d’en optimiser le fonctionnement.
  • L’appui à la conception, préparation et renégociation des contrats de concession en apportant une expertise sectorielle et l’identification des partenaires nécessaires à ce travail de renégociation et la représentation de l’Institut de France dans la relation avec les partenaires.
  • La relation avec les administrateurs des sites délégués afin de développer si nécessaire des projets visant à améliorer la santé économique des sites.

Il doit aussi participer au développement et à la mise en œuvre de l’offre pouvant être proposée à nos différents mécènes en contrepartie de leur effort philanthropique pour l’Institut de France. Cette mission est à réaliser en binôme avec le responsable du mécénat. Il s’agira pour ce binôme de concevoir cette offre en lien avec le service culturel et avec l’agent chargé des fondations musées. Il s’agira donc de mettre à profit les capacités d’accueil des sites de l’Institut mais aussi de proposer une offre culturelle et événementielle de contrepartie.

 

Le développement s’entend donc dans l’idée de développement des sites mais aussi dans l’objectif de développer les contreparties à destination des mécènes.

 

COMPÉTENCES REQUISES :

Connaissances

  • Excellente capacité d’analyse financière et connaissances en valorisation patrimoniale
  • Intérêt pour l’histoire de l’art et le patrimoine historique et muséal en particulier
  • Connaissance des paysages socio-culturels contemporains et des politiques publiques culturelles
  • Perception des spécificités de l’image et du rayonnement de l’Institut et des cinq académies
  • Connaissance de la mise en œuvre des politiques culturelles

 

Savoir-être

  • Rigueur
  • Excellent esprit de synthèse, sens de l’analyse
  • Capacité d’initiative
  • Excellent relationnel avec les clients et les mécènes
  • Capacité à rendre compte
  • Créativité, curiosité, rigueur, réactivité
  • Sens de la discrétion et de la confidentialité

Savoir-faire

  • Maitrise de l’anglais, une deuxième langue étrangère souhaitée
  • Conduite de nouveaux projets économiquement viables et rentables
  • Sens de l’organisation et des priorités
  • Travailler en équipe
  • Assurer un retroplanning et savoir présenter les actions réalisées

Niveau de diplôme minimum requis : master 2 secteur de la gestion, à dominante culturelle et touristique de préférence,  école de commerce, IEP

 

 

CONDITIONS PARTICULIÈRES

Durée du contrat :

Si fonctionnaire : contrat de détachement d’un an, renouvelable par période de trois ans (garantie de la situation administrative, statutaire et financière)

Si agent non titulaire (contractuel) : CDD de trois ans avec période d’essai de trois mois, renouvelable une fois.

 

Sujétions

Déplacements dans les fondations – Fortes sujétions en fonction des événements.

Horaires pouvant être parfois décalés en fonction de l’agenda des événements

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

Important : ne pas mettre en ligne votre candidature directement sur la plate-forme du site « Place de l’emploi public » ou sur une autre plate-forme. Votre candidature ne sera pas examinée si elle est déposée sur une plate-forme d’un site de recrutement.

 

 

Adresser votre dossier de candidature à Monsieur Arthur DEHAENE, directeur des services  administratifs, par voie électronique à l’adresse :  

recrutement@institutdefrance.fr

 

 

En mentionnant dans l’objet du message : RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT DES MONUMENTS ET DES SITES

 

Le dossier de candidature est composé des documents suivants (à transmettre en pièces jointes) :

  • un CV
  • une lettre de motivation,
  • le diplôme détenu le plus élevé

Cela peut

vous intéresser

Retour haut de page