DEVENIR MÉCÈNE

Conférences de l’Institut saison 2021-2022 : découvrez le programme

Institut de France - 1 septembre 2021

Les Conférences de l'Institut : gratuites et ouvertes à tous

L’Institut de France reconduit pour notre plus grand plaisir les « Conférences de l’Institut », initiées en 2019, dont l’ambition est le partage et la transmission des connaissances. C’est en effet la vocation de notre institution dont la pluridisciplinarité est fondatrice. L’auditorium André et Liliane Bettencourt nous permet de l’accomplir dans d’excellentes conditions et nous sommes heureux de proposer cette année nos conférences gratuitement. Nous remercions chaleureusement nos confrères des cinq académies de se prêter à cette rencontre avec le public. Grâce à eux, lettres, sciences, histoire et arts viendront nourrir notre reflexion et satisfaire le désir salutaire de connaissance qui anime chacun d’entre nous.

Xavier DARCOS
Chancelier de l'Institut de France
Jean-Robert PITTE
Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques

Cycle I
L'archéologie française dans le monde

Ce cycle de conférences a pour objet de présenter au public, à travers l’étude de six sites répartis dans le monde, le travail de recherche effectué par les équipes d’archéologues français hors de la métropole. Ils ont été choisis pour l’importance des résultats obtenus, mais aussi pour l’exemplarité des méthodologies mises en œuvre, tant scientifiques que culturelles, qui concourent au rayonnement de l’archéologie française et à la diplomatie d’influence de notre pays avec les pays hôtes. Une conférence introductive dressera un panorama plus général de cette action, à laquelle l’Académie des inscriptions et belles-lettres apporte son soutien scientifique, comme elle le fait avec l’ensemble du réseau des institutions de recherches à l’étranger, qu’elles soient sous la tutelle du ministère de la Recherche, de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation, comme les cinq grandes écoles françaises à l’étranger, ou du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, comme les programmes évalués et soutenus par la Commission consultative des fouilles françaises à l’étranger, ou sous celle des deux, comme les unités mixtes de recherche françaises à l’étranger et les centres qui en dépendent.

Proposé par NICOLAS GRIMAL (Académie des inscriptions et belles-lettres)

Égyptologue, archéologue et philologue, Nicolas Grimal est titulaire depuis 2000 de la chaire « Civilisation pharaonique : archéologie, philologie, histoire »  au Collège de France. Il a été professeur d’égyptologie à la Sorbonne, directeur de l’Institut français d’archéologie orientale – IFAO. Il a, entre autres, assuré la direction scientifique des travaux de fouille, d’étude et de restauration des temples de Karnak (1990-2005) et mené des campagnes épigraphiques dans le temple d’AmonRê à Karnak pour l’étude des textes et représentations liés aux Annales de Thoutmosis III, en collaboration avec Nathalie Beaux (1993-1996); citons encore une mission épigraphique au Soudan (temple de Soleb et musée de Khartoum) (1993) et une mission annuelle au temple d’Amon-Rê à Karnak (depuis 1996). Il a publié de nombreux ouvrages et est l’auteur d’une Histoire de l’Égypte ancienne dont on ne compte plus les éditions ni les traductions. Il sera accompagné par Dominique Michelet, Henri-Paul Francfort, Pierre Gros (membres de l’Académie des inscriptions et belles-lettres), Olivier Henry (HiSoMa), Frantz Grenet (correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres), Jean-Yves Empereur (membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres) et Pierre Tallet (Professeur à l’Université Paris-Sorbonne).

  • 27/09/21, 16h/17h15 : “L’archéologie française dans le monde” par Nicolas Grimal (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • 11/10/21, 16h/17h15 : “Faire de l’archéologie aujourd’hui en Mésoamérique” par Dominique Michelet (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • 08/11/21, 16h/17h15 : “Entre steppes et oasis : en Asie centrale avant la route de la soie” par Henri-Paul Francfort (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • 29/11/21, 16h/17h15 : “L’archéologie classique aujourd’hui : les prestiges de la tradition et l’ampleur des nouveaux défis” par Pierre Gros (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • 13/12/21, 16h/17h15 : “Labraunda et son territoire” par Olivier Henry (HiSoMa, UMR 5189, Maison de la Méditerranée et de l’Orient, Lyon)
  • 10/01/22, 16h/17h15 : “L’histoire de Samarkand revisitée par l’archéologie” par Frantz Grenet (Académie des inscriptions et belles-lettres, correspondant)
  • 24/01/22, 16h/17h15 : “Alexandrie, ville phare du monde hellénistique” par Jean-Yves Empereur (Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • 07/02/22, 16h/17h15 : “Bilan de 20 années de recherches sur la côte de la Mer Rouge dans la Péninsule du Sinaï” par Pierre Tallet (Académie des inscriptions et belles-lettres)
 

Cycle II
Huit leçons sur le climat

Le changement climatique n’a pas disparu de l’horizon mondial avec la pandémie  Covid-19. Bien au contraire, cette pandémie souligne avec force les interdépendances qui relient toute l’humanité. En janvier 2020, l’Académie des sciences consacrait deux journées publiques au thème « Face au changement climatique, le champ des possibles », qui furent un succès. À leur suite, avec l’Institut de France, l’Académie propose « Huit Leçons sur le climat », présentées par les meilleurs experts du sujet, selon une progression construite. Voulant être accessibles dans un langage simple, ces Leçons sont tournées vers les lycéens, dont on sait la sensibilité à leur avenir et l’intérêt pour le sujet. Elles s’adressent également à leurs professeurs et au grand public. En quoi consiste « la science du climat » ? Que sait-on du réchauffement climatique et de ses impacts, aujourd’hui et demain ? Comment les atténuer, comment s’y adapter ? Quelles interdépendances globales, notamment pour les plus démunis ? Que nous apprennent ces crises, quelles transitions mettre en œuvre ? Par ces Leçons, nous souhaitons instaurer un dialogue avec les scientifiques, ainsi qu’un dialogue entre générations. 

Proposé par JEAN JOUZEL, HERVÉ LE TREUT ET PIERRE LÉNA
(Académie des sciences)

Directeur de recherche à l’institut Simon Laplace à partir de 2001, Jean Jouzel est climatologue et glaciologue. II a commencé sa carrière au laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement du CNRS, avant de travailler au laboratoire de modélisation du climat et de l’environnement du CEA. Il intègre par la suite le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, qui siège au Grenelle de l’environnement en 2007, et préside le conseil d’administration de l’Institut polaire Paul-Emile Victor. Ses recherches sont exclusivement centrées sur la lutte contre le changement climatique.

Hervé Le Treut a étudié la physique à l’Ecole Normale Supérieure, et s’est orienté très tôt vers l’étude du système climatique. Après une carrière au CNRS, il est actuellement professeur à Sorbonne Université et à l’Ecole Polytechnique. Ancien directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace, membre de l’Académie des sciences, il a participé à 4 rapports du GIEC, a été membre du Comité Scientifique du programme Mondial de Recherche sur le Climat et a fait partie du comité de suivi de la COP21. Une grande partie de son travail a été consacrée au développement des modèles climatiques planétaires, ainsi qu’à l’étude des changements climatiques et de leurs conséquences. Ces dernières années il s’est également consacré à la dimension régionale et multidisciplinaire de ces changements, en tant que responsable du projet Acclimaterra, en région Nouvelle-Aquitaine.

Pierre Léna est un astrophysicien français, ancien élève de l’École normale supérieure. Il est depuis 2004 professeur émérite à l’Université Paris Diderot et à l’Observatoire de Paris (LESIA), après y avoir fait toute sa carrière. Depuis 1964 ses travaux scientifiques ont accompagné l’émergence de l’astronomie infrarouge et l’étude de la formation des étoiles, en développant l’observation depuis des télescopes terrestres, mais également en avion et dans l’espace. Par de multiples actions et publications, en France et dans le monde, Pierre Léna s’est engagé au service de la diffusion et de l’enseignement des sciences, tant pour la formation des chercheurs et vers le grand public, qu’à l’école

L'Institut de France

L’Institut de France, garant de l’indépendance des savoirs, des arts et de la création,s’enracine dans les travaux de chacun de ses membres qui, collectivement, contribuent à la diffusion et au rayonnement des lettres, des sciences et des arts.

Perpétuer

l’excellence dans le cadre des travaux académiques, préserver et garantir l’accès à un patrimoine exceptionnel.

Soutenir

et défendre les lettres, les sciences et les arts, mais aussi la recherche ou l’engagement envers la société à travers l’action philanthropique des fondations abritées.

Éclairer

en proposant, par la rencontre et la transmission des savoirs, un regard sur le monde au service de tous et une expertise auprès des pouvoirs public.

Pour aller

plus loin

Retour haut de page