DEVENIR MÉCÈNE

Napoléon, apologie et satire : images d’un règne

Institut de France - 15 juin 2021

Napoléon Bonaparte fut membre de l’Institut et y a exercé une influence importante. Mais la matière de ce dossier, publié à l’occasion de l’année Napoléon, est ailleurs, dans la belle collection réunie par Frédéric Masson (1847-1923), fervent admirateur du personnage, conservée à la bibliothèque Thiers.

Soixante gravures produites en Europe entre 1796 et 1815, éclairent une guerre méconnue qui fit pourtant rage, celle des images. Tôt rompu à l’art de la propagande, Napoléon a bien compris leur puissance. Ses détracteurs aussi. Reproductibles, diffusées partout où la censure ne sévissait pas, elles touchaient en effet un large public.

Numérisées en haute définition, accompagnées chacune d’un commentaire détaillé, elles sont aujourd’hui proposées sous forme d’une exposition virtuelle qui permet d’appréhender les sentiments profondément contrastés que Napoléon inspira à ses contemporains. Par admiration, voire dévotion, par hostilité, voire haine, les artistes cherchèrent, par le rire, l’émotion, le sarcasme ou la surprise, la connivence avec le public. Leurs œuvres font encore mouche.

Avec une introduction de Jean Tulard, membre de l’Institut.

 

Cliquer sur l’image pour accéder à l’exposition virtuelle

 

Conçue pour l’enseignement, l’exposition virtuelle est accessible à tout public. Le visiteur naviguera d’image en image au gré de ses curiosités ou suivra le parcours pédagogique en quatre thèmes : « La guerre et la paix », « Le gouvernement de Napoléon », « Napoléon et l’Europe » et « Portraits de Napoléon ». À chacun est attachée une fiche-élève exploitable en classe, au lycée et éventuellement au collège.

Dans chaque thème, divisé en chapitres pourvus d’une introduction, les images de propagande et de dévotion côtoient caricatures et portraits à charge ; l’épopée napoléonienne y est ainsi abordée sous le double aspect de la célébration et la détestation. La dimension européenne, les réactions des populations au régime impérial et la fabrique des représentations, objets d’approfondissements récents de la recherche historique, sont illustrées.

Les enseignants trouveront une chronologie détaillée et illustrée de la période sur le site éducatif de la Fondation Napoléon, qui propose également une synthèse du Consulat et de l’Empire en vidéo par Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.

La présence de nombreuses caricatures dans le dossier, qui évoque la sévérité de la censure sous Napoléon, permet en outre d’amorcer une séance plus générale sur la liberté d’expression et la caricature comme y invite par exemple ce dossier du réseau Canopé / Éducation nationale.

 

Le fonds Frédéric Masson de la bibliothèque Thiers

Grâce à l’important legs reçu en 1926 de l’historien Frédéric Masson (1847-1923), de l’Académie française, la Fondation Dosne-Thiers est dotée d’une collection de référence sur le Premier Empire, conservée par la bibliothèque Thiers : lettres, rapports, récits, mémoires, diplômes, invitations, coupures de presses… Le fonds réunit 70 000 livres, 30 000 estampes, 1 000 dessins et plus de 2 000 objets.

La bibliothèque Thiers sur le site internet de la Fondation Dosne-Thiers

 

Sélection bibliographique

  • Jean Tulard, Dictionnaire Napoléon, Paris, Fayard, 1999 (édition revue et augmentée), deux volumes
  • Jean Tulard, Napoléon ou le mythe du sauveur, Paris, Pluriel, 2021 (édition revue et augmentée)
  • Jacques-Olivier Boudon, Passion Napoléon. Par l’épée et par la plume, Paris, Textuel, 2004
  • Annie Jourdan, Napoléon. Héros – imperator – mécène, Paris, Flammarion, 2021 (édition augmentée)
  • Catherine Clerc, La caricature contre Napoléon, Paris, Promodis, 1985
  • « Napoléon, l’homme qui a changé le monde », L’Histoire, collections n° 20, juillet-septembre 2003
  • Aigle ou ogre ? catalogue de l’exposition au Musée de l’Histoire vivante, Montreuil, Réunion des musées nationaux, 2005
  • Napoléon et l’Europe, catalogue de l’exposition au Musée de l’Armée, Paris, Somogy, 2003
  • Laurent Baridon et Martial Guédron, L’art et l’histoire de la caricature, Paris, Citadelles & Mazenod, 2015 (édition revue et augmentée)

 

Sélection de sites internet

 

 

Équipe du projet

  • Service des actions pédagogiques de l’Institut (conception scientifique et pédagogique) : Maud Ternon, Catherine Dalarun.
  • Bibliothèque Thiers : Sylvie Biet (conservatrice en chef), Danièle Chartier.
  • Bibliothèque Mazarine : Yann Sordet (directeur), Céline Leroux.
  • Bibliothèque de l’Institut : Françoise Bérard (directrice), Yoann Brault.
  • Les Fées spéciales : Marie Saby (conception graphique), Mina Pêcheux (développement web), Gabrièla de Carvalho (suivi de production).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page