DEVENIR MÉCÈNE

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf

Il s’agit de la fable III du livre I des Fables choisies, publié en 1668. Le fonds Erhard comprend 129 illustrations de cette fable.


Pistes pédagogiques

 

  • L’humour affleure dès les deux premiers vers de la fable. Identifier quatre images portant sur la scène et commenter celle qui fait naître un sourire comparable.
  • La vivacité et la cocasserie du récit dans les vers 3 à 10. Choisir l’image qui illustre le mieux le passage et argumenter son choix.
  • Repérer dans les images les éléments permettant d’affirmer que le poète propose une fable utile à tous et à toutes époques.

Choisir le vers que l’on préfère et l’image qui pourrait l’illustrer.

 

La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf

 

Une grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s’étend, et s’enfle, et se travaille
Pour égaler l’animal en grosseur,
Disant : « Regardez bien, ma sœur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
– Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. – M’y voilà ?
– Vous n’en approchez point. » La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Retour haut de page