DEVENIR MÉCÈNE

La Cigale et la Fourmi

Il s’agit de la fable I du livre I des Fables choisies, publié en 1668.

Le fonds Erhard comprend 162 illustrations de cette fable.

Carte publicitaire Liebig
Jean-Baptiste Oudry
Image d'Épinal
A. Capendu
P. Kauffmann
J. Pelissier (graveur)
Michelet
Maurice Leloir
Gustave Doré
F. Bouchot (dessinateur) et Melle Formenter (graveur)
Beuville
Caron
Ch. Delhomme
André Hellé

Pistes pédagogiques

Il s’agit de la fable I du livre I des Fables choisies, publié en 1668.
Le fonds Erhard comprend 162 illustrations de cette fable.

• La cigale est très largement représentée sous les trais d’une jeune femme. Commenter la caractéristique qui s’impose aux yeux des illustrateurs.

• Repérer et expliquer les deux éléments les plus récurrents dans la représentation de la fourmi.

• Le pathétique est discrètement présent dans la fable. Étudier son expression dans les images.

• Choisir le vers que l’on préfère et l’image qui pourrait l’illustrer.

La Cigale et la Fourmi

La cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue,
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Oût, foi d’animal,
Intérêt et principal. »
La fourmi n’est pas prêteuse ;
C’est là son moindre défaut.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
– Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
– Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant. »

Retour haut de page