DEVENIR MÉCÈNE

INSTITUT DE FRANCE – CHEF DU SERVICE MECENAT ET DEVELOPPEMENT

Emploi - 26 juillet 2022

Référence du site « place de l’emploi public » :

Date de rédaction de l’offre d’emploi : 25 juillet 2022

Poste : CHEF DU SERVICE MECENAT ET DEVELOPPEMENT

Recruteur : INSTITUT DE FRANCE

Affectation : Direction des services administratifs – Service du mécénat et du développement

Date limite de candidature : 31 août 2022

Date de prise de poste : 1er octobre 2022

Domaine fonctionnel du poste : MECENAT – PHILANTROPHIE – GESTION DE PROJETS

Catégorie du poste : A ou A+

Localisation : 23 quai Conti – 75 006 PARIS

 

À PROPOS DE L’INSTITUT DE FRANCE

Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission de proposer aux cinq académies qui y travaillent (Académie française, Académie des inscriptions et belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts, Académie des sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour remplir leur mission de perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif.

Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions. Placé sous la protection du président de la République, il est également le gardien d’un important patrimoine, à commencer par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques dont la bibliothèque Mazarine, ou encore de nombreuses demeures et collections qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle. Parmi elles se trouvent le château de Chantilly, le domaine de Chaalis, le musée Jacquemart-André, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos. Outre les membres de l’Institut qui se rendent au Palais pour leur séance hebdomadaire, l’Institut de France et les cinq académies reçoivent tout au long de l’année, au cours des événements qu’ils organisent ou accueillent, de nombreuses personnalités françaises ou étrangères comme le président de la République, des membres du gouvernement, des personnalités françaises, des chefs d’État et personnalités étrangères. Pour de plus amples informations : https://www.institutdefrance.fr/

 

CONTEXTE

L’Institut de France est l’un des opérateurs culturels majeurs dans le secteur des monuments et musées ouverts au public, à Paris et en régions avec des fondations-musées dont il faut assurer le développement. Par ailleurs, l’Institut de France reçoit régulièrement des libéralités (dons et legs) et a, dans ce cadre, la responsabilité de nombreuses fondations abritées.  

 

Par ailleurs,  l’Institut de France est un mécène et remet chaque année entre 20 et 25 millions d’euros sous forme de prix, bourses et subventions à travers l’action de ses fondations abritées, créées à l’initiative de particuliers ou d’entreprises. Environ 80 d’entre elles sont dotées de conseils d’administration et sont suivies par des chargés de fondations. Des académiciens, choisis en fonction de leur domaine d’expertise, siègent au sein de ces conseils pour statuer sur les actions à soutenir dans le plus grand respect de la volonté des fondateurs.

 

Enfin, par le biais des fondations qu’il abrite, créées dans le cadre de dons et legs reçus depuis la fin du XIXe siècle du fait de la volonté de fondateurs souhaitant assurer la pérennité de leur patrimoine et l’ouverture de leurs biens et collections au public, l’Institut de France est propriétaire de sites de renommées et envergures différentes, disposant d’œuvres d’art ou de collections muséales à valoriser. Depuis les années 1990, différents modes de gestion ont été déployés dans ces sites aujourd’hui gérés pour certains dans le cadre d’un contrat de concession (musée Jacquemart-André à Paris, château de Langeais et Villa Kérylos) ou bien de manière directe par l’Institut dont les différents services collaborent avec les administrateurs et conservateurs de sites et leurs équipes. Dans tous les cas, l’Institut conserve la gouvernance et la gestion administrative de la fondation et les charges d’entretien du monument et des collections relevant du propriétaire.

 

Les fondations-musées de l’Institut de France

En gestion directe :

  • Fondation d’Aumale : château de Chantilly (Oise)
  • Fondation Jacquemart-André : Domaine de Chaalis (Oise)
  • Fondation Joseph-Georges Astor : Manoir de Kerazan (Finistère)
  • Fondation Dosne-Thiers : Hôtel Dosne-Thiers à Paris,
  • Fondation Simone et Cino Del Duca (Hôtel Pereire) à Paris,

 

En gestion déléguée :

  • Fondation Jacquemart-André : musée Jacquemart-André à Paris
  • Fondation Edmond de Rothschild : Maison de l’Institut de France à Londres
  • Fondation Marquise de Narros : Villa La Colombière,
  • Fondation Jacques Siegfried : château de Langeais en Val de Loire,
  • Fondation Théodore Reinach : Villa Kérylos (Alpes-Maritimes),

 

La création du service développement et mécénat s’inscrit dans une politique volontariste de développement de projets ambitieux pour les fondations existantes et également d’une recherche de mécènes et philanthropes disposés à soutenir le rayonnement des arts, des lettres et des sciences.

Son but est à la fois d’augmenter les fonds des fondations existantes et surtout, à titre prioritaire, de doter l’Institut de France des capacités de financement des travaux de grande ampleur à réaliser sur l’ensemble de ses sites. Il ne s’agit donc pas de créer de nouvelles fondations, alors même que leur nombre a été divisé par deux à l’Institut.

 

À PROPOS DU SERVICE

Pour assurer ses missions, l’Institut de France s’appuie sur environ 130 personnes.

La direction des services administratifs (DSA) assure le bon fonctionnement général du Palais (ensemble architectural du 17 au 25 quai Conti, ainsi que le 1 quai de seine) où cohabitent l’Institut et les 5 académies. Pour cela, la DSA s’appuie sur 4 services de fonctions-support : Service des affaires juridiques et des archives, Service des ressources humaines, Service des systèmes d’information, Service intérieur (affaires générales et poste central de sécurité). La DSA est également chargée des grandes missions de l’Institut, au service des 5 académies  : « perpétuer, soutenir et éclairer » et s’appuie sur 6 services  : Service des monuments et des collections ; Service du développement et du mécénat ; Service des fondations ; Service de la communication et des relations publiques ; Services culturel et Service de la valorisation du patrimoine.

 

Le service développement et mécénat, créé en 2022, assure la politique de développement commercial et de recherche de mécènes. Dans le cadre de la politique d’ouverture et dans le prolongement de ses missions notamment le développement de la philanthropie et du mécénat, l’Institut de France souhaite accueillir de nouveaux  mécènes, tournés prioritairement vers la conservation du patrimoine et le soutien à des chantiers de réhabilitation.

 

DESCRIPTION DU POSTE


Placé sous l’autorité du chancelier de l’Institut de France, le chef du service Mécénat et développement est sous la responsabilité hiérarchique du directeur des services administratifs.

 

Ce service s’appuie sur 3 personnes (un chef de service et deux cadres intermédiaires).

 

Le chef du service veille à ce que le nouveau service « Mécénat et développement » poursuive les objectifs prioritaires de la politique de mécénat de l’Institut de France. A ce titre, il est le garant des axes suivants de la politique :

  • Créer la ou les structures adaptées pour recevoir les fonds nécessaires au financement des travaux sur l’ensemble des sites patrimoniaux de l’Institut ;
  • Initier des campagnes de financement participatif pour atteindre cet objectif ;
  • Structurer et animer un réseau de mécènes au soutien du financement des travaux devant être réalisés sur nos sites ;
  • Concevoir et mettre en œuvre la doctrine de l’Institut de France applicable concernant les contreparties (culturelles, événementielles et symboliques) pouvant être accordées aux mécènes en reconnaissance de leur générosité ;
  • Concevoir et exécuter une politique de valorisation des espaces pouvant être mis à disposition au palais Conti et sur l’ensemble de nos sites (cela impliquera de définir une ligne à proposer aux instances dirigeantes de l’Institut de France), ainsi qu’une participation aux salons et aux structures existantes en la matière ;
  • Examiner tous les nouveaux projets de fondations en suivant la ligne de doctrine dans le futur règlement devant être adopté par l’Institut de France ;
  • Insérer l’Institut de France dans une communauté partenariale autour du thème central de sa vocation institutionnel qu’est la transmission du savoir (collectivités locales, politique RSE des entreprises, partenaires universitaires et académiques).

 

Le chef du service devra également orienter privilégier l’accroissement des moyens des fondations abritées plutôt que la création de nouvelles fondations. Il proposera pour cela un programme pour la tenue d’événements et l’organisation d’actions thématiques (santé, sciences, culture, solidarité) pour mettre en valeur les fondations de l’Institut.

 

COMPÉTENCES REQUISES :

Connaissances – formation initiale

  • Connaissance du secteur de la philanthropie et des mécènes
  • Connaissance du secteur des monuments historiques et de la gestion des musées
  • Connaissance de la mise en œuvre des politiques culturelles
  • Master histoire, histoire de l’art, sciences politiques, ou études dans le cadre de la filière des politiques culturelles
  • Maîtrise de la langue française et des usages de correspondance
  • Maitrise des outils informatiques courants (Word, Excel, messagerie électronique, internet)

 

Savoir-faire

  • Savoir travailler sur plusieurs dossiers
  • Savoir organiser son activité en tenant compte des contraintes et des échéances.
  • Capacité d’autonomie et d’adaptation aux outils, procédures et méthodes de travail
  • Capacité à travailler au sein d’une équipe
  • Savoir rédiger des comptes rendus et des notes de présentation
  • Capacités rédactionnelles 
  • Esprit de synthèse ; clarté d’expression 
  • Bon niveau de culture générale 
  • Intérêt marqué pour l’actualité politique et culturelle, les enjeux sociétaux et la philanthropie 

 

Savoir-être

  • être force de proposition 
  • Savoir gérer les priorités et les projets multiples en parallèle 
  • Excellente expression orale 
  • Savoir être disponible et avoir le sens des responsabilités 
  • Savoir rendre compte régulièrement
  • Être fiable, autonome, rigoureux
  • Capacités relationnelles

 

Formation et expérience nécessaires :

Master 2 mécénat philanthropie, Institut d’études politiques, Ecole de commerce.

 

CONDITIONS PARTICULIÈRES

Durée du contrat :

Si fonctionnaire : contrat de détachement d’un an, renouvelable par période de trois ans (garantie de la situation administrative, statutaire et financière)

Si agent non titulaire (contractuel) : CDD de trois ans avec période d’essai de trois mois, renouvelable une fois.

 

Sujétions

Déplacements dans les fondations

Fortes sujétions en fonction des événements.

Horaires pouvant être parfois décalés en fonction de l’agenda des événements


DOSSIER DE CANDIDATURE

Important : ne pas mettre en ligne votre candidature directement sur la plate-forme du site « Place de l’emploi public » ou sur une autre plate-forme. Votre candidature ne sera pas examinée si elle est déposée sur une plate-forme d’un site de recrutement.

Adresser votre dossier de candidature à Monsieur Arthur DEHAENE , directeur des services  administratifs, par voie électronique à l’adresse : valerie.martin@institutdefrance.fr

 

Copie : estelle.chicouard@institutdefrance.fr

 

 

En mentionnant dans l’objet du message : CANDIDATURE / Service du développement et du mécénat/ CHARGE DU MECENAT ET DE LA PHILANTROPIE

 

Le dossier de candidature est composé des documents suivants (à transmettre en pièces jointes) : un CV

 

Cela peut

vous intéresser

Retour haut de page