DEVENIR MÉCÈNE

1786 : Gagner Rome

Charles Percier est âgé de vingt-deux ans lorsqu’en août 1786, il reçoit le Grand prix de l’Académie royale d’architecture. En 1783, il avait obtenu le second prix mais cela ne lui permettait pas de partir en Italie, seul le grand prix étant associé à l’obtention d’une pension royale (qui n’était d’ailleurs pas systématique). Elle consiste à fournir au jeune artiste un logement dans le bâtiment de l’Académie de France à Rome, un avantage précieux pour les lauréats sans grands moyens comme Charles Percier. Pierre Fontaine, son camarade dans l’atelier d’Antoine-François Peyre, n’a obtenu que le second prix en 1785 mais, issu d’une famille fortunée, il est tout de même parti à Rome où il se loge en ville par ses propres moyens. La pension royale arrivera plus tard.

Charles quitte donc Paris le 8 octobre 1786 avec trois amis, les architectes Auguste Baltard et Claude Bernier, et le peintre Guillaume Guillon-Lethière, pour un voyage mouvementé d’un mois. Les jeunes gens montent dans une diligence, puis, à Châlons, dans le coche de la Saône, une péniche faisant le service de la messagerie royale dans laquelle ils trouvent des lits à moindres frais. Arrivés à Lyon, ils négocient avec peine les services d’un voiturin, qui les conduit à travers les Alpes au prix de nombreuses péripéties. Ils entrent en Italie par Suse, gagnent Turin et Asti, traversent Parme, Bologne, Florence, Sienne et arrivent enfin à Rome le 12 novembre. Ils y entrent par la porte du Peuple, que Charles dessine pour commémorer l’instant.

Retour au dossier

Cliquer sur les images pour les agrandir, les télécharger et les visionner sur Minerv@

Retour en haut