DEVENIR MÉCÈNE

La Lettre de l’Institut du mois de mars 2021.

Institut de France - 2 avril 2021

Le mot du chancelier

Encore un effort ! Nous n’oublions pas ceux que la crise a affectés ni la lassitude générale. Mais tout nous porte à croire que la pandémie va bientôt lâcher prise et que la vie reviendra à la normale avec l’été.
Au demeurant, dans cette trop longue période, les membres de l’Institut de France, tout comme l’ensemble des agents, n’ont jamais renoncé à leur devoir. Tous les jours, par télétravail, par des émissions diffusées sur les réseaux sociaux, par tous les échanges que permet la technologie, nous avons sauvegardé l’essentiel. Nous avons assuré la vie des académies et des fondations, distribué les aides attendues (plus que jamais vitales), maintenu nos contacts avec nos partenaires, assumé les missions que nos créateurs d’hier et la collectivité d’aujourd’hui attendent de nous.
Dans le même temps, nous avons pu mobiliser le soutien de l’État pour garantir la pérennité du château de Chantilly, tout en préparant un important programme de travaux au Palais du quai Conti, en accord avec la Drac d’Île-de-France. Diverses réformes sont aussi à l’étude, dans le sillage des recommandations que nous fera la Cour des Comptes.
Bref, je veux saluer l’énergie de tous. Nous avons bien résisté. Mieux : nous avons continué à préparer l’avenir en tous domaines, sans différer ou relâcher l’action. Nous serons prêts quand viendra la reprise, car rien n’a entamé notre confiance dans les valeurs salvatrices du savoir et des arts.


Xavier Darcos Chancelier de l’Institut de France

Pour aller

plus loin

Retour haut de page